Commerce Entreprise Judiciaire 

Vie en entreprise : comment éviter la faillite ?

Une fois mis sur les rails, tous les entrepreneurs se posent au moins une fois cette question : comment assurer la pérennité des activités et éviter à tout prix de déposer le bilan ? La réponse ici.

Règle numéro 1 : rédigez un business plan

Mettre en place un business plan s’avère être la meilleure solution pour garantir le développement et l’épanouissement de votre firme. Il est conseillé de rédiger le plan d’affaires dès la création de votre société. Si vous n’avez pas encore rédigé un business plan, il n’est pas trop tard pour le faire.

Ce document met en avant la stratégie financière de votre firme. Il répond à diverses questions comme le statut juridique, les services/les produits proposés, la clientèle cible et les ressources financières. Vous aurez donc une vue d’ensemble sur les dépenses, les charges annuelles et les profits générés. Pour votre information, le business plan devra contenir :

Une étude de marché ;

Une étude de concurrence ;

Une analyse stratégique ;

Des documents financiers (bilan prévisionnel, plan de financement initial…).

Règle numéro 2 : Vérifiez attentivement votre comptabilité

Tenir convenablement votre comptabilité vous permettra de connaître les points faibles et les points forts de votre société. Pour ce faire, commencez par faire un état de vos dettes en illustrant les sommes à payer à court terme et à moyen terme (1 an maximum). Ensuite, indiquez les sommes à recevoir (avoirs, factures clients…). Les chiffres que vous verrez représentent la réalité et la situation financière de votre entreprise.

Règle numéro 3 : Dépensez le minimum d’argent

La troisième règle pour ne pas avoir à pousser un jour les portes du Tribunal de commerce est de réaliser un état des lieux de votre situation financière. Soyez attentif aux gaspillages et posez-vous toujours cette question simple avant de prévoir un budget ou un fond à un projet : est-ce vraiment indispensable ? Pour ne pas dépenser de l’argent, il n’y a pas 36 solutions : limitez le nombre de personnels, tant que c’est possible. Priorisez la réparation au lieu du remplacement d’un objet, d’un meuble ou d’une voiture.

Règle numéro 4 : Payer vos créanciers

Dès que vous cumulez des bénéfices, n’oubliez pas de payer vos créanciers et vos fournisseurs. Cela vous évitera d’être poursuivi par ces derniers en cas de non-remboursement si votre entreprise se trouve en difficulté et menace de mettre la clé sous la porte.

Règle numéro 5 : Gérer intelligemment la trésorerie

Comme le dit si bien l’adage : « mieux vaut prévenir que guérir ». Cette expression résume parfaitement cette 5e règle. En effet, une gestion efficace de votre trésorerie (dépenses, paiement de salaires, gestion de stocks…) vous permettra d’adapter vos dépenses en fonction de vos ressources financières.

Règle numéro 6 : Évaluez les performances de votre personnel

Malheureusement, tout est question de survie dans le monde entrepreneurial. Pour ne pas avoir à allouer une trop grosse somme d’argent à un service ou à un poste qui peut, au fil de temps, devenir budgétivore, évaluez objectivement les départements et les branches à garder et à supprimer. À un moment donné, la question du licenciement doit être envisagée.

Règle numéro 7 : Débarrassez-vous des biens inutiles

Cela peut paraître insignifiant, pourtant cette mesure pourrait bien vous sauver la mise. Matériels de bureau, téléphones, machines obsolètes, véhicules anciens… Outre le fait d’être encombrants, ces biens ne vous serviront pas à grand-chose. Pensez à les vendre pour générer un peu d’argent, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour votre caisse.

Règle numéro 8 : Limitez les budgets alloués aux publicités

Mettre votre entreprise sur les feux des projecteurs, c’est bien. Mais, cela peut vous coûter très cher, au sens propre. Pour faire des économies, misez essentiellement sur les techniques marketing qui vous rapportent des clients et de l’argent.

Related posts

Leave a Comment